(The) Book of the Book


00. Déclaration du document

Préface  |  Ouverture  |  Concept  |  Résumé  |  Études


|Data : P001]



 

Inspiré par la cybernétique, le poststructuralisme, la psychanalyse et l’art, cet ouvrage a la volonté de réduire les narrations hypertextuelles complexes à des discours simples, linéaires et transmissibles. Sa fonction s’oriente davantage vers l’élaboration de partitions graphiques, d’architecture d’écritures, de constellations d’échantillons ou de diagrammes topologiques, destinées à être empruntés, déconstruits puis recompilés. Ses dispositifs permettent de visualiser dans l’espace ses multiples opérations. Ils fabriquent une nouvelle économie du réel, explore de nouveaux territoires et tente de trouver un espace de liberté propice à la découverte de soi et à l’invitation de « l’Autre ». Nous développerons notre recherche en trois articulations distinctes.

L’impact des politiques culturelles sur les modes de conservations des œuvres publiques numériques à différentes échelles sera un premier terrain de recherche. Les enjeux seront ainsi définis par la mise en évidence des nouveaux modes de diffusion, du développement de dispositifs, l’élaboration de plateformes d’assimilation, les méthodes d’acquisition et la synchronisation des savoirs.  

Puis nous nous attarderons sur les nouvelles formes de médium, en tant que principes qui organisent la perception. Il s’agit de développer des modèles de production et de pouvoir mettre en place une grille de lecture qui centralise et facilite le lien entre artistes, entreprises et industries. Le médium s’agence ici en tant que genèse de l’objet technique en libre circulation sur la toile.

Pour finir, nous examinerons la vie de l’artiste, son mode de production, ses outils, ses techniques, son savoir-faire et sa recherche. Nous établirons une étude de son vivant dans son évolution et son introspection. Nous effectuerons la lecture des besoins, l’émergence des incertitudes et des manques, entre l’artiste et la diffusion des œuvres à un large public.

Dans ces investigations, il s’agit, non pas de donner la primauté ni à l’expérience, ni à l’objet dans sa réalisation finale, mais d’inscrire son processus créatif dans une pensée mouvante, incomplète et continue. Il est question proposer un dispositif pour contourner le déterminisme technologique en détectant les filtres et les nœuds décisionnels, dans le but de rompre et libérer l’économie culturelle de son activité au service de l’histoire de l’art.


 [1]  |  Bruno Latour, Mémoire et Objets.